Le vrai risotto, comme je l'ai compris un peu à mes dépens dans un vrai restaurant italien, ne tolère pas la présence ni de crème ni même de parmesan ou autre fromage pour lier le tout. En effet, c'est la cuisson du riz avec le bouillon qui, à elle seule, doit promettre un risotto "crémeux" à souhait.

Lorsque je déjeunai avec une amie dans ce fameux resto quelque part dans le 6e arrondissement, je commandai, alléchée par la carte, un risotto à l'air divin. Une fois le plat arrivé, je demandai, Ô hérétique que je suis ! un peu de parmesan... regard sidéré puis fâché du serveur qui me l'apporta non sans rouspéter dans sa langue natale que "vraiment, là, c'est le pompon ma bonne dame !". Il m'expliqua alors, les joues empourprées de rage, que le risotto se mangeait SANS parmesan. Ah non mais alors !!

Donc, bannir définitivement le pot de crème et le parmesan râpé des recettes de vrais risottos !

cr_merie

Le saviez-vous ? le temps de cuisson du risotto est exactement le même que celui d'un riz normal. La seule différence est la nécessité de rester à côté de la casserole pour ajouter le bouillon et mélanger.




Risotto aux cèpes




DSC_0004


Ce risotto accompagnait un sauté de porc au cognac et aux cèpes.

Pour deux ogres ou trois oiseaux :

- un verre à eau plein de riz spécial pour risotto
(le mien est un "prix meneur" - admirez la traduction - et il est très bien !)

- quatre verres à eau... d'eau !
(utiliser le même verre que celui qui a servi à mesurer le riz)

- un cube de bouillontr_tr_faim

- 50 g de cèpes en petits morceaux

- 'huile d'olive

- un petit verre de vin blanc

- poivre

- de la crème... nooooon, j'plaisante ! faut suivre !!


Risottage :

Faire revenir les morceaux de cèpes dans un peu d'huile d'olive. Les poivrer mais ne pas les saler.

Faire chauffer l'eau dans une casserole jusqu'à ébullition. Y ajouter le cube de bouillon. Laisser de côté.

Faire chauffer l'huile dans une grande casserole. Y verser le riz et remuer : le riz doit devenir transparent.

Verser le petit verre de vin blanc : attendre qu'il s'évapore en partie.

Baisser le feu : mettre sur moyen (entre 5 et 6 pour moi).

Verser un verre de bouillon. Mélanger.

Quand le bouillon a été en majeure partie absorbé par le riz, recommencer l'opération.

Une fois tout le bouillon "bu" par le riz, éteindre le feu.

Ajouter les morceaux de cèpes, poivrer : mélanger le tout.


DSC_0002___Copie



"Si vous n'êtes pas capables d'un peu de sorcellerie, ce n'est pas la peine de vous mêler de cuisine."

Colette

witch